questionnaireUne fiche de suivi individuel pour les membres du forumroqya audio mp3
BarakAllahoFik BarakAllahoFik:  0
Résultats de 1 à 3 sur 3

Sujet : Les ventouses et leur désinfection en hijamma

  1. #1
    Adhèrents Avatar de Razika
    Inscrit
    novembre 2011
    Messages
    319
    Pouvoir de réputation
    73

    Post Les ventouses et leur désinfection en hijamma

    Assalamu alaykum,


    Aujourd'hui, on va s'intéresser aux ventouses et à leur désinfection in cha Allah.

    3. Les ventouses

    3.1 Historique

    L'utilisation des ventouses traditionnelles avec le principe de combustion est une technique très ancienne. En effet, elle est décrite sur des papyrus datant de plus de 1500 AC dont le papyrus d'Ebers.

    Cependant, d'autres variantes de cette technique sont apparues avec l'usage de tronçon de bambou en Asie et des cornes d'animaux en Afrique. Dans ce dernier cas, les cornes étaient perforées à leur extrémité et c'est par la force des poumons que la succion était réalisée.

    Dans ce sens, il est rapporté dans un hadith de Chadad bnu aws(qu'Allah soit satisfait de lui) que le prophète(prières et salutations d'Allah sur lui) a dit: "Celui qui réalise la hijama ainsi que celui qui la subit ont rompu leur jeûne", hadith sahih rapporté par Abi Dawud(2369) et ibnu Majah(1681).

    D'après l'imam Ahmed(qu'Allah lui fasse miséricorde), celui qui réalise la hijama est concerné en raison du risque qu'il avale une partie des sécrétions extraites par la hijama. Quant à celui qui subit la hijama, l'avis le plus juste est que son jeûne n'est pas rompu(nous aurons l'occasion de revenir dessus in cha Allah)Voir "Al minhaj assalama fi ma warada fil hijama"(La voie sûre de ce qui a été rapporté au sujet de la hijama) du cheikh Mohammed moussa Al Nasr.


    Ensuite, un nouveau type de ventouses a vu le jour: des ventouses en plastique avec un système de valve. Elles bénéficient d'un mécanisme de succion mécanique via une pompe, il existe même actuellement un système de succion électrique(succion automatique).

    3.1 Ventouse à succion "naturel"

    Il s'agit, par la force des poumons, de "vider" l'air présent à l'intérieur de la ventouse. Habituellement, il s'agit de cornes d'animaux trouées à leur extrémité ou de tronçons de bambou, de bois. Cette technique requiert beaucoup d'énergie pour le hajjam et expose tant le praticien que le malade à un important risque infectieux particulièrement à notre époque où grand nombre de maladies sont apparues: VIH, Hépatites B et C...

    3.2 Ventouse à combustion


    Cette technique est celle qui s'est le plus répandue notamment en Asie et au proche-orient(Syrie, Egypte). Elle consiste à introduire un combustible(=papier journal, coton...) préalablement enflammé à l'intérieur de la ventouse puis poser celle-ci sur la zone à traiter. Ceci provoque la consommation du comburant(=l'oxygène) présent dans la ventouse ce qui fait apparaître le vide. Une fois le vide obtenu, une force de succion s'exerce sur la peau.


    Ses avantages:
    - la force de succion est forte, l'extraction du sang est donc facilitée.
    - la chaleur produite par la combustion facilite la dilatation des vaisseaux et donc l'extraction du sang.
    - la chaleur atténue le ressenti des incisions.
    - si la zone où la ventouse est posée correspond à une articulation douloureuse et non inflammatoire(pas chaude ni gonflée) alors la chaleur aide à diminuer la douleur, c'est ce que l'on appelle la thermo-analgésie.


    Ses inconvénients:

    - la manipulation du feu est délicate et demande une bonne dextérité du hajjam sinon il y a un risque de brûlure pour le hajjam et son malade.
    - la force de succion élevée ne permet pas d'adapter cette succion à certaines personnes(enfants, personnes âgées ou affaiblies) qui nécessite une force de succion faible.
    D'autre part, certaines parties du corps supporte difficilement une succion élevée rendant le geste douloureux et laissant des marques tardant à disparaître(le visage essentiellement).
    Enfin, si la ventouse est posée sur une zone douloureuse, la force de succion élevée provoque pendant quelques instants une exacerbation des douleurs pouvant gêner la poursuite de la séance(peur, douleur).


    3.3 Ventouse à valve

    Le principe consiste à produire le vide par l'extraction de l'air présent dans la ventouse. Pour ce faire, une pompe est ajustée sur la valve présente à l'extrémité de la ventouse.

    Ses avantages:
    - la facilité d'utilisation, sans risque pour le hajjam ni le patient.
    - la force de succion est modulable suivant la tolérance des malades et les zone traitées.
    - la reproductibilité, c'est à dire que l'on peut reproduire exactement la même force de succion chez le même malade si plusieurs séances ont lieu ou en comparaison avec d'autres malades.
    En effet, il n'est possible de comparer l'efficacité de la hijama entre malades ou chez le même malade que si l'on est capable de reproduire exactement les mêmes conditions de traitement.
    Concernant la ventouse à combustion, beaucoup de paramètres doivent constamment être pris en compte: qualité du combustible(papier journal, coton...), sens et force de l'air ambiant(afin d'éviter une combustion trop rapide), dextérité du hajjam.


    Ses inconvénients:
    - la force de succion dépend de la qualité de la pompe et des valves présentes sur les ventouses. Il faut ainsi privilégier du matériel coréen(présent dans les pharmacies en Arabie Saoudite) plus robuste et plus fiable plutôt que du matériel chinois(ce que l'on trouve en France, au Maghreb, en Egypte...) plus fragile et dont l'usure est plus rapide.
    - le coût plus élevé. Afin d'assurer le plus d'efficacité à sa technique, la pompe et les ventouses doivent être changées dès que des signes d'usure apparaissent.
    - l'entretien des ventouses est plus délicat car si les valves sont imbibées de sang, elles perdront leur étanchéité et donc de leur efficacité.


    Ils existent toute une autre variété de ventouses développées dans la médecine alternative chinoise: en association avec les aiguilles d'acupuncture ou certaines plantes(=Moxibustion), avec de l'eau froide...

    3.4 La désinfection

    Le plus simple est d'opter pour un usage unique des ventouses ou demander au patient de fournir son propre matériel.
    Si les ventouses sont conservées alors la désinfection de celles-ci devient nécessaire et obéit à des règles.

    3.4.1 Si les ventouses sont fournies par le malade lui-même, alors un simple lavage à l'eau est suffisant car il n' y a pas de risque d'auto-infestation. Cependant, ce matériel doit être exclusivement réservé au malade seul et non être partagé avec d'autre membre de sa famille.

    3.4.2 Si les ventouses sont fournies par le hajjam:

    - si le malade présente une maladie infectieuse telle que le VIH, l'hépatite B ou C alors les ventouses utilisées devront être réservées à ce patient. Une fois l'effet attendu obtenu, toutes les ventouses utilisées pour ce dernier devront être jetées.

    Le hajjam doit par ailleurs montrer une grande prudence dans la manipulation des lames. Sur ce point, le Dr Hifni conseille de doubler les gants.

    Si un accident se produit, il faut retirer le gant et mettre la zone blessée à l'eau froide pendant 3-5min puis faire tremper 5-10min dans une solution antiseptique: bétadine, biseptine, dakin... Ensuite, se rendre à l'hôpital le plus proche pour une prise de sang. Le médecin décidera de l'intérêt d'un traitement préventif ou non. Très important pour ces patients, interrogez les sur leur état vaccinal et sur leur activité virale(charge virale, traitement en cours...). Ces éléments sont primordiaux pour aider le médecin dans sa conduite. Allahu yahfadna.

    - à chaque fois que l'on retire les ventouses, il faut veiller à retirer tout le sang présent à l'intérieur afin de faciliter sa désinfection et préserver son efficacité.

    - une fois la séance finie, passer les ventouses à l'eau. Puis, il faut tremper les ventouses dans une solution antiseptique de large spectre d'action. Le stéranios est très efficace car il assure une désinfection contre les bactéries et la plupart des virus: VIH, hépatites B et C, rotavirus(=gastro)... Ce produit est utilisé notamment pour la désinfection des endoscopes(pour les fibro/coloscopie).

    Prendre un bac de trempage(si possible en inox), intoduire le stéranios(ou autre) de telle sorte que toutes les faces des ventouses soient en contact avec le liquide. Le but est que chaque face soit en contact du liquide pendant 20min. Le liquide est ensuite réutilisable durant 7 jours. Passé ce délai, le jeter. Une fois la désinfection finie, rincer à l'eau froide puis laisser sécher.

    Certains hajjams désinfecte les ventouses à l'eau bouillante ou à l'alcool, ceci permet d'éliminer les bactéries mais nullement les virus!

    - penser à désinfecter l'embout de la pompe également si un système de ventouse à valve est utilisé.

    N'oubliez pas de bien laver vos mains après la séance(savon ou solution hydro-alcoolique) et de jeter tous vos déchets rapidement. Penser à collecter vos lames dans les récipients prévus à cet effet.


    Barakallahu fikum, wa assalamu alaykum wa rahmatullah.



    Rédigé par le frère MuslimSanté
    Dernière édition par Razika; 19/11/2011 à 16h28

  2. #2
    soeur Avatar de Mordjane
    Inscrit
    novembre 2011
    Localisation
    France
    Messages
    2 108
    Pouvoir de réputation
    267






    Pour ce partage




  3. #3
    ramzi
    Invité

    desinfection ventouse deconseiller

    Miel & traitement contre la sorcellerie
    Traitement anti Sorcellerie
    Avis clients : je suis entièrement satisfait...
    très bien , suivi pendant
    7 jours, résultats visibles
    vers 3 ou 4 jours.
    Très bon remède, simple
    efficace et naturel
    ...

    ,
    [
    3.4 La désinfection

    Le plus simple est d'opter pour un usage unique des ventouses ou demander au patient de fournir son propre matériel.
    Si les ventouses sont conservées alors la désinfection de celles-ci devient nécessaire et obéit à des règles.

    3.4.1 Si les ventouses sont fournies par le malade lui-même, alors un simple lavage à l'eau est suffisant car il n' y a pas de risque d'auto-infestation. Cependant, ce matériel doit être exclusivement réservé au malade seul et non être partagé avec d'autre membre de sa famille.

    3.4.2 Si les ventouses sont fournies par le hajjam:

    - si le malade présente une maladie infectieuse telle que le VIH, l'hépatite B ou C alors les ventouses utilisées devront être réservées à ce patient. Une fois l'effet attendu obtenu, toutes les ventouses utilisées pour ce dernier devront être jetées.

    Le hajjam doit par ailleurs montrer une grande prudence dans la manipulation des lames. Sur ce point, le Dr Hifni conseille de doubler les gants.

    Si un accident se produit, il faut retirer le gant et mettre la zone blessée à l'eau froide pendant 3-5min puis faire tremper 5-10min dans une solution antiseptique: bétadine, biseptine, dakin... Ensuite, se rendre à l'hôpital le plus proche pour une prise de sang. Le médecin décidera de l'intérêt d'un traitement préventif ou non. Très important pour ces patients, interrogez les sur leur état vaccinal et sur leur activité virale(charge virale, traitement en cours...). Ces éléments sont primordiaux pour aider le médecin dans sa conduite. Allahu yahfadna.

    - à chaque fois que l'on retire les ventouses, il faut veiller à retirer tout le sang présent à l'intérieur afin de faciliter sa désinfection et préserver son efficacité.

    - une fois la séance finie, passer les ventouses à l'eau. Puis, il faut tremper les ventouses dans une solution antiseptique de large spectre d'action. Le stéranios est très efficace car il assure une désinfection contre les bactéries et la plupart des virus: VIH, hépatites B et C, rotavirus(=gastro)... Ce produit est utilisé notamment pour la désinfection des endoscopes(pour les fibro/coloscopie).

    Prendre un bac de trempage(si possible en inox), intoduire le stéranios(ou autre) de telle sorte que toutes les faces des ventouses soient en contact avec le liquide. Le but est que chaque face soit en contact du liquide pendant 20min. Le liquide est ensuite réutilisable durant 7 jours. Passé ce délai, le jeter. Une fois la désinfection finie, rincer à l'eau froide puis laisser sécher.

    Certains hajjams désinfecte les ventouses à l'eau bouillante ou à l'alcool, ceci permet d'éliminer les bactéries mais nullement les virus!

    - penser à désinfecter l'embout de la pompe également si un système de ventouse à valve est utilisé.

    N'oubliez pas de bien laver vos mains après la séance(savon ou solution hydro-alcoolique) et de jeter tous vos déchets rapidement. Penser à collecter vos lames dans les récipients prévus à cet effet.


    Barakallahu fikum, wa assalamu alaykum wa rahmatullah.



    Rédigé par le frère MuslimSanté
    [/QUOTE]

    Salem alykoum , sur la desinfection des ventouses je ne suis pas d accord , je preconise que toutes ventouses utiliser doit etre jeter , je me suis rensigner aupres de differents chirurgiens qui m ont tous dis sans hesitations que tout corps en contact avec le sang doit etre jeter ! Et comme exemple ils avancent que lors d une operation lorsque une deuxieme intervention est necessaire si ont vous demande si vous voulez etre toucher par la meme ventouse ou bien par une neuf a 100% les patients repondent par une neuve , alors pourquoi en utilisez la meme pour la meme personne! Et puis cela est tres sale et risquer .

Sujets similaires

  1. Cherche Hijamma près de Montpellier
    Par louf dans le forum Vos questions générales autour de la roqya
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/05/2012, 10h47

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé
A Propos
Le Forum Maher.fr a pour but d'aider les personnes qui souffrent de mal occulte , de se partager et d'apprendre à partir des expériences des personnes qui sont dans les mêmes situations .