questionnaireUne fiche de suivi individuel pour les membres du forumroqya audio mp3
BarakAllahoFik BarakAllahoFik:  0
Résultats de 1 à 2 sur 2

Sujet : Le décés du prophète صلى الله عليه وسلم

  1. #1
    Administrator Avatar de Malika59
    Inscrit
    novembre 2011
    Messages
    12 300
    Billets
    58
    Pouvoir de réputation
    10

    etoile Le décés du prophète صلى الله عليه وسلم

    :D

    Signes d’adieu


    Après le parachèvement de la religion et le contrôle par l’Islam de toute la situation, des signes d’adieu à la vie et aux vivants commencèrent à apparaître chez le Messager d’Allah, des signes que l’on pouvait entrevoir dans ses paroles et dans ses actes.

    Au mois du ramadan de l’an 10 de l’Hégire, il fit retraite pendant 20 jours, alors que d’habitude, il ne se retirait que pendant 10 jours ; Jibril, par deux fois, étudia avec lui le Coran.

    Il dit lors de son pèlerinage d’adieu :

    « Je ne sais pas si je vous reverrai l’année prochaine en ce même lieu. »

    Il dit aussi alors qu’il était à Jamrat al-Akaba :

    « Apprenez de moi vos rites. Ceci est mon dernier pèlerinage. »

    La sourate « An-Nasr » (sourate 110 : ‘la victoire’) lui fut révélée au milieu de la période du Tachrik. Alors, il sut qu’il s’agissait là d’un signe d’adieu et que son âme allait le quitter.


    Au début du mois de Safar de l’an 11 de l’Hégire, le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) se rendit à Uhud et fit une prière de recueillement pour le repos de l’âme des martyrs, en signe d’adieu. Par la suite, il s’en alla au Minbar et dit :


    « Je vais vous devancer. Je vous sers de témoin. Par Allah ! J’observe à présent ma destination. On m’a donné les clés donnant accès aux trésors de la terre (ou les clés de la terre). Par Allah ! Ce que je crains, ce n’est pas que vous retourniez au polythèisme après moi, toutefois je crains que vous ne vous mettiez à rivaliser. »


    Un jour, il sortit vers minuit et se rendit à Al-Baki’ où il demanda pardon pour les morts, disant :


    « Que la paix soit sur vous, occupants des tombes, les vivants vous plaignent pour votre sort, mais les tentations de la vie arrivent comme les moments d’une nuit de ténèbres. Elles se succèdent et les dernières sont pires que les premières.»

    Il leur fit une annonce en ces termes :


    « Nous allons bientôt vous rejoindre.»





    Début de la maladie

    Au vingt-huitième ou au vingt-neuvième jour du mois de Safar de l’an 11 de l’Hégire, un lundi, le Messager d’Allah assista à un enterrement à Al-Baki’.

    Alors qu’il s’en revenait, il eut des maux de tête accompagnés d’une forte chaleur dont on voyait les effets au-dessus du bandeau qu’il portait à la tête.

    Malade depuis onze jours, il ne cessait pourtant de diriger les prières, au total la maladie aura duré 13 ou 14 jours.




    La dernière semaine

    La maladie devint plus intense.

    Le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) se mit à interroger au sujet de ses femmes.

    A cet égard il disait :

    « Où dois-je aller demain ? Où dois-je aller demain ? »

    Celles-ci comprirent son propos et l’autorisèrent à aller où il voulait.

    Il se dirigea vers chez Aicha, marchant entre Al-Fadl ibn Abbas et Ali ibn Abdû al-Mouttalib, la tête bandée, cheminant pas à pas au point d’entrer chez celle-ci et c’est là qu’il passa la dernière semaine de sa vie.

    Aicha récitait des versets du Coran ainsi que les prières qu’elle avait pu mémoriser grâce au Messager d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui).

    Après une telle récitation, elle lui soufflait au visage et le massait de sa main dans l’espoir que son acte comporterait de la bénédiction.




    Cinq jours avant le décès

    Un mercredi, cinq jours avant le décès, le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) eut de la fièvre dans tout le corps.

    Les maux de tête s’accentuèrent et alors, évanoui, il dit :

    « Versez sur moi sept récipients d’eau puisée dans différents puits, avant que je n’aille vers les gens leur faire des recommandations.»

    On le fit s’asseoir dans un récipient et ensuite lui versa l’eau au point qu’il se mit à dire :

    « Ça suffit, ça suffit .»

    Après cela, il se sentit soulagé et alors, entra dans la mosquée la tête entourée d’un bandeau enduit de graisse. Il s’assit sur le minbar et entouré d’une foule, prononça un discours qu’il exprima en ces termes :

    « Qu’Allah maudisse les juifs et les chrétiens ! Ils ont adopté comme tombe les lieux de prière de leurs Prophètes.»

    Dans certains rapports, la formulation est la suivante :

    « Qu’Allah combatte les juifs et les chrétiens, car ceux-ci ont adopté comme lieux de prière les tombes de leurs prophètes.»

    Il dit aussi :

    « N’adoptez pas ma tombe comme une idole à adorer.»

    D’autre part, il s’exposa à la vengeance en disant :

    « Que ceux dont j’avais fouetté le dos se vengent, voici mon dos. Que ceux dont j’avais brisé la réputation se vengent.»


    Cela dit, il descendit, accomplit la prière du Dhohr puis retourna sur le minbar. Alors, il reprit les recommandations et autres. À ce niveau, quelqu’un dit : « Tu me dois trois dirhams.» À cela, il répondit :

    « Donne-les-lui, toi Fadl ! »

    puis fit des recommandations au sujet des Ansar, en ces termes :

    « Je vous recommande les Ansar, car ils constituent ma chaise et ma malle. Ils ont fait leurs devoirs et à présent il leur reste de jouir de leurs droits. Acceptez leur bienfaisance et pardonnez leurs mauvaises actions.»

    Dans un autre rapport, il dit :

    « Les gens deviennent plus nombreux. Les Ansar, eux, deviennent moins nombreux, au point d’être comparables à du sel dans un mets. Alors, quiconque d’entre vous détient un pouvoir par lequel il est en mesure de nuire ou de bien faire, n’a qu’à accepter leurs bienfaits et pardonner leurs mauvaises actions. »

    À cela, il ajouta :

    « Allah avait donné à Son serviteur à choisir entre deux choses : lui faire obtenir tout ce dont il avait besoin dans la vie ou le faire profiter de ce qu’il y a auprès de Lui. Le serviteur préféra la deuxième position. »

    Sur ces mots selon Abû Sa’id Al-Khoudri, Abû Bakr pleura et dit :

    « Nous te rachetons en t’offrant à la fois nos pères et nos mères.»
    Remplis d’admiration, les gens dirent : « Regardez ce vieillard ! Le Messager d’Allah raconte qu’Allah l’avait fait choisir entre les délices de la vie et ce qu’il y a auprès de lui et voilà que ce vieillard se met à dire : « Nous te rachetons en t’offrant nos pères et nos mères.»
    Le serviteur en question était le Messager d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui). Abû Bakr en sait plus que nous.»


    Par la suite, le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) dit :

    « L’homme le plus généreux à mon égard dans sa compagnie et dans ses biens est Abû Bakr. Si je devais choisir un ami, autre que mon Seigneur, c’est lui que je choisirais comme ami.»

    Toutefois, la fraternité et l’amour dans le cadre de l’islam, ne laissent, dans la mosquée, s’ouvrir aucune porte, sauf celle d’Abû Bakr.



    rédigé par ABOU Amin

  2. #2
    soeur Avatar de Mordjane
    Inscrit
    novembre 2011
    Localisation
    France
    Messages
    2 108
    Pouvoir de réputation
    267
    Miel & traitement contre la sorcellerie
    Traitement anti Sorcellerie
    Avis clients : je suis entièrement satisfait...
    très bien , suivi pendant
    7 jours, résultats visibles
    vers 3 ou 4 jours.
    Très bon remède, simple
    efficace et naturel
    ...







    Pour ce partage




Sujets similaires

  1. Les compagnons du prophète صلى الله عليه وسلم aimaient la saison d'hiver.
    Par Malika59 dans le forum Différents rappels religieux (fatwas, vidéo de rappels ...)
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/08/2013, 19h31
  2. Le décés du prophète صلى الله عليه وسلم ( suite et fin)
    Par Malika59 dans le forum La croyance du musulman
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/08/2012, 01h07
  3. Le décés du prophète صلى الله عليه وسلم ( suite)
    Par Malika59 dans le forum La croyance du musulman
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2012, 22h11
  4. Le décés du prophète صلى الله عليه وسلم ( suite)
    Par Malika59 dans le forum La croyance du musulman
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2012, 22h11
  5. L'amour envers les messager d'ALLAH صلى الله عليه وسلم
    Par oumaicha dans le forum La croyance du musulman
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2012, 02h19

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé
A Propos
Le Forum Maher.fr a pour but d'aider les personnes qui souffrent de mal occulte , de se partager et d'apprendre à partir des expériences des personnes qui sont dans les mêmes situations .